Les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) ont pour objectif de préparer les étudiants aux concours d’entrée dans les grandes écoles et les écoles d’ingénieurs, selon la filière choisie. À savoir, il existe des classes préparatoires économiques, littéraires et scientifiques. Quel que soit le type de prépa, la formation s’étale sur deux ans. Dans tous les cas, cette voie propose un enseignement de haut niveau, généraliste et gratuit.

Des classes préparatoires sont présentes sur l’ensemble du territoire français, y compris dans les DOM-ROM.  

Classe préparatoire : 3 filières

Comme vous le savez peut-être, il existe 3 filières en CPGE : économique et commerciale, scientifique et littéraire. Selon votre parcours et la formation visée, il vous faudra choisir entre l’une de ces filières.

Les classes préparatoires économiques et commerciales

Les classes préparatoires économiques et commerciales, aussi appelées prépas HEC, servent principalement à préparer les concours d’entrée dans les grandes écoles de commerce. Cette formation étalée sur deux ans permet notamment de présenter les concours BCE et Ecricome, les deux banques d’épreuves dont dépendent les écoles de management françaises.

Cette filière peut toutefois mener vers d’autres débouchés : l’ENS Paris-Saclay ou encore l’ENSAE. C’est également une excellente formation pour ensuite rejoindre l’université en L2 ou L3.

De plus, notez qu’il existe plusieurs filières de prépa HEC : prépa ECG (classes préparatoires économiques et commerciales voie générale), prépa ECT (classes préparatoires économiques et commerciales voie technologique), prépa D1 (classes préparatoires à l’ENS Paris-Saclay) et prépa D2 (classes préparatoires à l’ENS Rennes).

Les classes préparatoires scientifiques

Il existe plusieurs voies en matière de CPGE scientifiques. Il y a notamment la prépa BCPST, prépa MPSI, prépa PCSI, prépa PTSI, prépa PSI, prépa TB, prépa TPC ou encore prépa TSI. Selon la voie choisie, cette formation mènera à une école d’ingénieur, une ENS (école normale supérieure), une ENV (école vétérinaire) ou encore à une école militaire.

Pendant 2 ans, cette filière permet alors de préparer les concours d’entrée dans les écoles… Les matières scientifiques y sont à l’honneur. Par exemple, les mathématiques sont la matière principale des prépas MP (mathématiques-physique), PC (physique-chimie), PSI (physique et science de l’ingénieur) et PT (physique et technologie).

Pour réussir dans cette filière, il convient donc d’avoir un excellent niveau en mathématiques, mais également dans les autres matières scientifiques, sans oublier les langues vivantes et le français.

Des questions sur les CPGE ?
VOUS AVEZ UNE QUESTION CONCERNANT LES CLASSES PRÉPARATOIRES ? N’HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER !

Les classes préparatoires littéraires

Après une CPGE littéraire, il est possible d’intégrer l’ISIT, Saint-Cyr, L’école du Louvre, les IEP (Instituts d’études politiques), Sciences Po, l’école des Chartes ou encore une école de commerce. Tout comme les deux autres filières, la classe préparatoire littéraire dure 2 ans. Pluridisciplinaire et exigeante, cette filière est accessible à tous les bacheliers de voie générale.

Pour préciser, les classes préparatoires littéraires se décomposent en deux voies : les prépas Lettres (A/L) et les prépas Lettres et sciences sociales (B/L). Les prépas Lettres incarnent la voie la plus littéraire. Quant à la voie Lettres et sciences sociales, elle propose un programme intensif en mathématiques, sciences économiques et sociales…

CPGE : deux années intensives

Quelle que soit la filière, une CPGE incarne une formation gratuite de haut niveau étalée sur deux ans. À savoir, les étudiants ont toutefois la possibilité de khûber, c’est-à-dire de redoubler la deuxième année dans l’objectif d’avoir une meilleure école l’année suivante.

Comme évoqué, les classes préparatoires ont donc pour objectif de préparer les concours, qui seront présentés par les étudiants. Dans cette perspective, l’oral et l’écrit sont travaillés dans diverses matières. Celles-ci diffèrent bien évidemment selon le type de CPGE.

En prépa HEC par exemple, les mathématiques, le français, les langues vivantes, l’histoire, l’informatique ou encore la philosophie constituent quelques-unes de ces matières.

Une répartition sur l’ensemble du territoire

Il est possible de trouver des CPGE sur l’ensemble du territoire. Cela inclut la métropole, mais également les DOM-ROM. Ainsi, tous les étudiants ont la possibilité d’intégrer une classe préparatoire dans un lycée à proximité de chez eux. Cela évite par conséquent les frais de transport et de logement.

Cette répartition géographique homogène et la gratuité de cette formation favorisent l’égalité des chances.

Une sélection sur dossier

Vous vous demandez comment entrer en CPGE ? Pour toutes les filières, la sélection se fait sur dossier. Pour prétendre intégrer une classe préparatoire, chaque candidat doit présenter ses bulletins scolaires, une fiche avenir et son projet de formation motivé. Les places étant limitées dans chaque établissement, les étudiants les plus sérieux et motivés sont retenus.  

Pourquoi faire une classe préparatoire ?

Chaque année, de nombreux étudiants choisissent la filière CPGE. Plusieurs raisons peuvent motiver une telle décision.

La promesse d’une carrière prestigieuse

Intégrer une CPGE représente un tremplin pour une carrière brillante. En effet, entrer en prépa mène bien souvent à une grande école, à un diplôme supérieur puis à un poste à responsabilités. Cette filière permet notamment de travailler pour de grandes entreprises, en tant que chercheur ou haut fonctionnaire. Ainsi, cette orientation offre par la suite un grand choix de carrière.

Le haut niveau des enseignements prodigués

Ensuite, une CPGE permet d’acquérir rapidement de nombreuses connaissances dans diverses matières. Les mathématiques, le français, la culture générale, la philosophie, l’histoire et l’informatique représentent quelques-unes des matières étudiées.

De plus, cette voie permet de développer de multiples compétences. Les capacités organisationnelles, la communication orale, la gestion de la pression incarnent quelques exemples de qualités développées en CPGE.

Un excellent taux de réussite

Par rapport aux autres formations françaises postbac, la CPGE possède un meilleur taux de succès. La plupart des étudiants entrant en classe préparatoire obtiennent une école à l’issue de leurs deux ou trois années d’études.

Des souvenirs positifs à la clé

Bien évidemment, une classe préparatoire nécessite un travail personnel important. Toutefois, les étudiants gardent généralement d’excellents souvenirs de leurs années de prépa. Ils y créent également de nombreux liens d’amitié.

Toutes ces raisons motivent ainsi chaque année de nombreux étudiants à entrer en classe préparatoire.